Call me Baby – Emma Green

Résumé :

En débarquant à Londres avec sa sœur jumelle, Sidonie s’attendait à tout sauf à devenir la nounou de Birdie, la petite fille capricieuse du richissime Emmett Rochester. La jeune Française vient de perdre sa mère, son nouveau patron pleure sa femme, disparue deux ans plus tôt dans un violent incendie. Cabossés par la vie, ces deux cœurs meurtris se sont endurcis. Leur credo : pour ne plus souffrir, il suffit de ne rien ressentir. Mais entre eux, l’attirance est fatale et la cohabitation s’annonce… explosive. Objectif numéro un : ne jamais céder en premier. Objectif numéro deux : ne pas tomber amoureux. Lequel des deux flanchera le premier ?

Maison d’édition : Addictive

Pages : 370

Prix : 16€

Format : Broché

Avis : 2,5/5

« L’amour était déjà là, il nous pourchassait depuis longtemps, mais l’admettre à voix haute fait toute la différence. C’est plus réel. Plus fort. Plus effrayant aussi. »

Ce roman n’était vraiment pas à la hauteur de ce qu’il prétendait être ! J’entendais tellement de bien de ces auteures et de leurs romans, que j’ai sûrement placé la barre un peu haute et je suis tombée bien bas, car cette lecture est un vrai flop !

On va suivre Sidonie, qui a perdue sa mère peu de temps avant et souhaite commencer une autre vie dans un autre pays. Une nouvelle page, un nouveau départ. Elle devient alors la « Nanny » de la ténébreuse Birdie, au caractère bien trempé, fille du grand milliardaire Emmett Rochester.

Emmett est un personnage froid, distant et complètement anéanti par la douleur et le deuil, et évite tout sentiment qui peut transpirer l’amour. Tandis que Sidonie aime croire en l’amour, aime croire qu’on peut trouver son âme-sœur.

Alors déjà, j’ai très clairement levé les yeux au ciel plusieurs fois. Ils ne savent pas ce qu’ils veulent ! Et aucun des deux. Un moment ça va être la guerre, ils vont se détester. Le moment d’après, s’aimer à en faire trembler les murs. Les passages de scènes érotiques durent une éternitéééé. Long, long, et long. Sidonie est égocentrique et égoïste. Elle ne pense qu’à elle et avait des réactions disproportionnées à la situation, ce qui était très très très énervant.

Et, tout va bien trop vite ! C’est limite si le premier jour, Sidonie n’était pas déjà amoureuse. Donc c’était un peu du vue et revue quoi, je m’y attendais quand même un peu.

Cela dit, les personnages pour lesquels j’ai eu un gros coups de cœur c’est Birdie et Connor. Ils sont absolument géniaux ! Birdie, sait déjà ce faire comprendre du haut de ses deux ans et porte un amour si fort à son père. Ils ont une vraie relation, une vraie complicité entre eux. Et j’ai trouvé très touchant les scènes décrite quand ils sont à deux. Connor m’a fait mourir de rire plus d’une fois, je l’ai adoré !

Malgré ce que je reproche aux personnages principaux, j’ai été très touché par l’histoire d’Emmett. Encore touché et en deuil par la mort de sa femme dans un incendie, Emmett est devenue un vrai cœur de Pierre. J’ai été touché par ce qu’est devenu sa vie.

On a peut être que le point de vu de Sidonie, on ressent très vite la douleur et la tristesse au fond d’Emmett. On a très vite envie de le prendre dans nos bras et de lui dire que moi je serai là, oups !

En bref, j’ai été déçue par les personnages principaux, mais j’ai aimé la profondeur des personnages. Birdie comprend tout malgré son plus jeune âge, et je me suis beaucoup trop attaché à elle.

Je ne sais pas si je reprendrai le risque de lire un de leur roman, malgré tout les bons commentaires et retours que je vois un peu partout, comme je le disais, c’est un flop pour ma part !

xoxo ♡

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s